Château La Vieille Croix

Réveiller la Belle Endormie

Au cœur de l'A.O.C. Fronsac, ce domaine, à l'image de sa région, possède une histoire très riche. Cette petite appellation de 170 propriétés implantées sur un relief accidenté, entre la Dordogne et l’Isle, compte parmi les meilleurs terroirs de la région. Elle offre une qualité de vin qui n’a rien à envier à celle de ses voisins de renom, Saint-Émilion et Pomerol. Autant de raisons qui explique que l’on surnomme cette appellation « La Belle Endormie ».

Redonner à ce domaine ses lettres de noblesse.

Ce domaine est tout d’abord une histoire de famille, avec 8 générations de femme qui se sont succéder à la tête du domaine depuis le milieu du XIXème siècle, époque ou laquelle une certaine Marie Dubreuil créa le vignoble. Le fronton  du château qui porte les initiales D et M en témoigne encore en hommage à cette femme de caractère et de talent qui dessina l’ébauche de la bâtisse.

C’est la magnifique croix située sur la propriété qui a donné son nom au domaine. L’étude approfondie de la croix indique une datation entre le XVIIIème et le XIXème. C’est une croix de mission sur le chemin des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle.

Fronsac, aussi un pari sur l’avenir

Cette histoire de famille se poursuivit jusqu’en 2015, année à laquelle les propriétaires, cherchant à vendre leur vignoble, se tournent naturellement vers Jean-Pierre Derouet et Emmanuel Bouvet, avec qui ils ont noué un lien depuis une dizaine d’années, lorsqu’ils ont commencé à distribuer leurs vins. Dès l’achat du domaine, ils étaient donc déjà conscient du potentiel de Fronsac et des grands vins qui pourraient sortir de ces chais dans les années à venir. «C’est en vendant leurs vins, des bouteilles surprenantes, parfois même grandioses, que j’ai su que La Vieille Croix nous offrirait de belles bouteilles si on exploitait tout son potentiel. »

Les vins du Château La Vieille Croix

Le Fronsadais sous toutes ses coutures

Notre philosophieallie respect de l'humain, du raisin et du partimoine